Elections municipales et métropolitaines

15 et 22 mars 2020 à Rouen

Accueil > Actualité > À toutes les Rouennaises, à tous les Rouennais
 
Retour aux actus

À toutes les Rouennaises, à tous les Rouennais

Publié le

 
 
 
 

Dans ces circonstances exceptionnelles liées à la pandémie de coronavirus, je tenais avec les membres du Collectif citoyen Fiers de Rouen à exprimer notre solidarité, aux familles et aux proches des victimes, partout dans le monde et en particulier près de Rouen, à Elbeuf.

 

Nous tenions aussi à dire notre soutien, et notre gratitude, à tous les personnels de santé qui sont d’ores et déjà à pied d’œuvre, et qui vont être plus encore mobilisés dans les jours, les semaines, peut-être les mois qui viennent.

 

Déjà durement touchée ces derniers temps, notre économie locale souffre. Commerçants, artisans, hôteliers, restaurateurs et traiteurs, entreprises du monde du spectacle, de l’événementiel, de la culture, du sport, associations aussi… Ils ont et vont avoir besoin de notre appui.

 

Exprimer enfin notre soutien aux familles, parce que ce n’est pas toujours facile de trouver des solutions de garde pour les enfants dans cette période, ni d’être empêché, pour des raisons sanitaires qui certes s’imposent, de rendre visite à un parent âgé.

 

Cette période est difficile. Le Président de la République l’a dit hier : elle va durer, probablement durer assez longtemps. Nous devons nous serrer les coudes. Il y a la campagne municipale, d’accord, mais ce n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est d’avoir des responsables publics sérieux, animés par l’intérêt général, par un esprit de rassemblement, d’écoute, de pragmatisme et d’action.

 

Dans cette crise, il faut savoir tenir un cap. Si je suis élu Maire de Rouen, j’aurai trois priorités :

 

D’abord préserver, défendre la santé et l’accès aux soins pour toutes les Rouennaises et tous les Rouennais. J’ai d’ores et déjà écrit au Premier ministre pour lui rappeler que Rouen, qui souffre depuis longtemps d’une pénurie de personnels de santé et d’accès aux soins (je pense en particulier au CHU Charles Nicolle, ou au Centre Psychiatrique du Rouvray), doit pouvoir bénéficier demain d’un appui supplémentaire de l’Etat. C’est crucial. Nous avons besoin de plus de moyens de santé à Rouen et dans l’agglomération rouennaise.

 

Deuxième priorité : préserver la continuité des services publics, de la Ville, de la Métropole. Cela ne va pas être facile. Dans les écoles, dans tous les services publics qui sont utiles au quotidien de tant de nos concitoyens, les difficultés sont nombreuses et sérieuses. Nos remerciements vont à l’ensemble des personnels de la ville, de la métropole et de tous les services publics mobilisés. Eux aussi sont soumis à rude épreuve. Là encore, nous avons besoin de capitaines solides à la barre de toutes nos collectivités locales, qui ont de l’expérience, savent piloter et préserver les services publics tout en gérant efficacement l’argent public.

 

Troisième priorité : soutenir l’économie locale. Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, nous prendrons avec nos collègues élus de toutes les communes des initiatives fortes, concrètes, pour soutenir le commerce, l’artisanat mais aussi tous les acteurs, entreprises et associations, qui sont touchés, directement ou indirectement, par la pandémie. Je pense notamment au monde de l’événementiel, du tourisme, de l’hôtellerie, du spectacle, de la culture, du sport.

 

Nous devons enfin être les garants d’un état d’esprit d’unité et de responsabilité. Maire de Rouen, j’aurai à cœur de travailler avec toutes les familles politiques, majorité et minorité. Parce que dans ces circonstances exceptionnelles, nous avons besoin d’une unité politique exceptionnelle.

 

Tout se décide dimanche ! Dimanche 15 mars. Après, il sera trop tard. C’est ce dimanche que vous choisirez qui, demain, sera le Maire de Rouen. Vous connaissez notre projet, notre vision : faire de Rouen une référence, écologique, humaine, créative. Vous connaissez notre Collectif Fiers de Rouen. Vous savez mon attention à gérer l’argent public avec la plus grande vigilance et la plus grande exigence. Investir pour l’avenir, oui. Ré-endetter la Ville de façon déraisonnable, non.

 

Nous portons le sérieux et le renouveau. Pour Rouen comme pour la Métropole de Rouen Normandie.

 

Je vous invite à aller voter dimanche - attention les bureaux ferment à 18h, pas après ! - et à considérer que c’est une grande chance de pouvoir exercer ce droit démocratique. Ensemble, nous pouvons dimanche écrire une nouvelle page du grand livre de Rouen.

 

Je compte sur vous comme vous savez pouvoir compter sur moi.

 

Chaleureusement à vous,

 

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL